David-Bowie-single 1969

Space Oddity de Bowie: 50 ans!

ZiggyPosté par

L’année 2019 est celle du cinquantenaire de plusieurs albums et évènements musicaux, y compris le mythique festival de Woodstock, mais elle restera , pour moi, l’année anniversaire d’un titre qui m’a définitivement fait rentrer dans l’univers de David Bowie avec le titre Space Oddity, assurément dans mon top 5 des chansons qui m’auront le plus marqué! Je commençais à écouter de plus en plus les radios anglaises (source de gros progrès linguistiques scolaires!) et Space Oddity fût, pour moi, un vrai choc musical et émotionnel.

Bowie Space oddity single mono 1969
Bowie Space Oddity single mono 1969

Le titre était sorti, discrètement, en single le 11 juillet 1969, sur le label Philips au Royaume Uni alors que Bowie a 22 ans et qu’il a déjà sorti un 1er album. Le titre a cependant l’honneur d’accompagner les images de l’alunissage d’Apollo 11 , diffusées par la B.B.C, 10 jours plus tard. Ce sera l’occasion d’un formidable coup de pouce dans la carrière de Bowie. Space Oddity avait été enregistré en Juin aux studios Trident à Londres et comportait, en face B, le titre “Wild Eyed boy from freecloud”.

Je possède depuis quelques années un album vinyle dans lequel figure une version démo encore plus précoce de Space Oddity. Enregistrée, sur un magnétophone Revox,  entre fin Janvier et début février 1969 (le 2 février trouve t-on parfois écrit) dans l’appartement de Bowie dans South Kensington, elle était destinée à un film promotionnel “Love you till Tuesday” voulu par son manager Kenneth Pitt rival anglais de Bob Reno, patron du label américain Mercury Records, intéressé aussi par ce film promo. Même si ce film ne verra le jour qu’en 1984 aux USA (alors en VHS!), d’autres précieuses versions démo (10 au total plus une intro) figurent sur ce vinyle comme la première version de “Janine” (avec un court extrait de “Hey Jude” des Beatles chanté par Bowie!) ou “I’m not quite” (qui deviendra “Letter to Hermione” , Hermione Farthingale étant la petite amie de Bowie en 1968). On retrouve Bowie à la guitare et au stylophone accompagné de John “Hutch” Hutchinson, lui même à la guitare et au chant. Space Oddity devait d’ailleurs être un duo/dialogue entre David (“major Tom”) et John. David Bowie, John Hutchinson et Hermione ont même formé un trio folk rock, Feathers, pendant quelques mois, en 1968, enregistrant le single “Ching a Ling”.

Bowie and Hutch première version démo de Space Oddity Février 1969
Bowie and Hutch première version démo de Space Oddity Février 1969

Le titre “Space Oddity“, littéralement “bizarrerie de l’espace” (titre que l’on ne peut qu’affectionner chez weirdsound!) était inspiré par le film, réalisé en 1968 par Stanley Kubrick, 2001 A Space Odyssey. La chanson de Bowie raconte l’histoire à la fin tragique d’un jeune spationaute, le Major Tom, sous la forme d’un dialogue avec le centre de contrôle au sol. On suit le Major Tom depuis le décollage jusqu’à sa sortie dans l’espace…”I’m floating”….et dans la magie du spectacle offert….”Planet earth is blue”. Survient alors un problème technique “Your circuit’s dead, there is something wrong” et l’aventure spatiale vire au cauchemar. Les liaisons avec la terre vont s’interrompre “Can you hear me, Major Tom” et le spationaute semble se résoudre à son sort: “I’m floating round my tin can, far above the moon”…..”Planet earth is blue and there’s nothing I can do” (Il n’y a rien que je puisse faire).

Affiche publicitaire de Philips 1969 et belle critique de Chris Welch
Affiche publicitaire de Philips 1969 et belle critique de C. Welch

Aux côtés de Bowie, dans la version studio de Juin 1969, on trouve Rick Wakeman au mellotron. Wakeman allait bientôt être le claviériste de Strabws (avec qui il avait déjà joué en 68) avant de rejoindre Yes en 1974. Le single Space Oddity se classe seulement dans quelques charts en 1969 (N°5 au R.U, N°8 aux Pays Bas) et reçoit quelques critiques élogieuses comme celle de Chris Welsh, un des journalistes phares du Melody Maker, véritable référence dans la presse musicale de l’époque! Space Oddity ouvre le deuxième album de Bowie (sobrement intitulé Bowie) à l’automne 1969 et reçoit le prix Ivor Novello en 1970. Bowie fait alors une version italienne de Space Oddity, “Regazzo solo, Regazza sola”, où l’on retrouve, outre Rick Wakeman,  Tony Visconti à la basse. Ce dernier restera l’ami et producteur de Bowie jusqu’à la mort de celui ci. Space Oddity triomphera à nouveau lors de sa réédition en single ( N°15 aux USA en 1973) alors que l’album a été réédité (1972) et baptisé dès lors Space Oddity au R.U où le single fût N°1  en 1975!

2ème album de Bowie avec Space Oddity version 1969 et réédition de 1973
2ème album de Bowie avec Space Oddity version 1969 et réédition de 1973

Le thème de l’espace reviendra à de nombreuses reprises dans la discographie de Bowie. On peut évoquer le titre “Life on Mars?” de l’album Hunky Dory (Dec 1971) ou l’album  The Rise and fall of Ziggy Stardust and The Spiders of Mars ( juin 1972). En 1980 le titre “Ashes to Ashes” remet en scène Ground Control (“I’ve heard a rumor from ground control”) et le Major Tom “We know Major Tom’s a junkie”!

Le thème de l’espace est encore présent dans “Hallo spaceboy” en 1995 puis dans “Blackstar” en 2015: dans le magnifique et anxiogène clip video, on voit le corps sans vie d’un spationaute (Major Tom aka Bowie?) égaré sur une planète (ou la lune?). Point final à la brillante carrière musicale et à la vie de David Bowie qui se sait alors condamné et qui va rejoindre les étoiles: dans “Lazarus”, il chante “I’m in heaven”…et “I’ve got nothing left to lose” ..(“Je n’ai plus rien à perdre”, étrange écho au “There’s nothing I can do” de Space Oddity.

 

En 2013, le spationaute canadien Chris Hadfield à bord de la station internationale, chante “Space Oddity” dont il a modifié les paroles, avec sa compatriote musicienne Emm Gryner au piano, pour une happy end: Major Tom ne va pas disparaître de façon tragique mais bien rentrer à bord de Soyouz! On voit Chris Hadfield chantant et flottant en apesanteur avec sa guitare dans les différents lieux de la station et de très belles vues sur la “Blue planet earth”. Bowie avait alors été très ému par cette interprétation déclarant: “C’est probalement la version la plus poignante de la chanson jamais jouée“.

                    Chris Hadfield chante Space Oddity en mai 2013 à bord de la station internationale.

Le titre Space Oddity a été utilisé dans de nombreux films, jeux videos, introduisit les tournées de U2 entre  2009/2011 et fut joué souvent par The Smashing Pumpkins. Lana Del Rey, dans le titre “Terence loves you” (Album Honeymoon) évoque aussi le Major Tom qui fut le titre aussi d’une chanson à succès du chanteur allemand Peter Schilling en 1982! L’hommage spatial et musical fut rendu aussi par l’entreprise Space X du multi millardaire (et un brin provocateur) Elon Musk qui a développé la voiture Tesla et le lanceur Falcon Heavy: en Février 2018, c’est le titre Space Oddity qui passe sur l’autoradio de la Tesla lancée dans l’espace par la fusée!

Peut-être la plus belle version live avec Mick Ronson brillantissime au chant (et guitare bien sûr!)

Une nouvelle video a vu le jour le 20 juillet 2019: elle a été dévoilée par la NASA lors d’une cérémonie au Kennedy Center de Washington; derrière ce dernier clip on retrouve l’inévitable Tony Visconti (pour la remastérisation) mais aussi Tim Pope , pour notamment des images de Bowie du Madison Square Garden lorsqu’il fêtait ses 50 ans en 1997 . Pour les amateurs/collectionneurs un coffret contenant 2 vinyles 45t, 1 poster et un cliché noir et blanc vient de paraître pour célébrer les 50 ans de Space Oddity. (Il y a aussi une poupée Barbie à l’effigie de Bowie sortie par Mattel, business is business!).

 

Impossible de résister à une dernière version de Bowie: ci dessous une version lente et très belle de Space Oddity en 1974. A écouter absolument!

 

 

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!
Ziggy

2 commentaires

Laisser un commentaire