Roger Hodgson @ La Nuit de l'Erdre (Nort sur Erdre) - 28 juin 2019

Safari photos à la Nuit de L’Erdre édition 2019

FatherubuPosté par

Le festival de la Nuit de l’Erdre tenait sa 21ème édition il y a maintenant un mois! Nous vous proposons une immersion photographique (rien que ça) au cœur de ces trois jours de musique. Pour 2019, ce ne sont pas moins de 54 000 festivaliers qui sont venus à Nort sur Erdre, le tout sous un soleil de plomb! Le festival a de nouveau battu son record d’affluence, chapeau bas à l’organisation qui a encore fait des merveilles pour que tout se passe bien.

La programmation laissait une large place à la chanson française et aux musiques urbaines, pour le plus grands plaisir des djeun’s! Allez, on démarre le roman photo (petite dédicace à Gotlib), au passage on remerciera notre photographe sur place, Fred, sans qui rien de tout ça n’aurait été possible!

Vendredi : le mélange des genres et des générations!

Pour cette première journée, Ko Ko Mo avait le privilège d’ouvrir le festival à 18H! Nous n’étions malheureusement pas dans la place, mais par ouï-dire on peut affirmer que c’était très bien! Nos vedettes locales (et bien au-delà d’ailleurs) ont tenu leur rang de groupe parmi les plus prometteurs du rock hexagonal.

KO KO MO @ La Nuit de l’Erdre (Nort sur Erdre) – 28 juin 2019

Hey non! Surprise, on y était! Haha on vous a bien eu. Une ouverture survoltée pour lancer la Nuit de L’Erdre, avec un bon 35° degrés à l’ombre : la consommation de bière est montée en flèche. Comme à l’accoutumée, les deux gaillards de Ko Ko Mo assurent le spectacle et soignent nos oreilles avec des bonnes sonorités rock : merci!

Direction la scène Maki pour le passage des Ogres de Barback, 25 ans de musique et d’histoire familiale (à l’origine les membres du groupe sont frères et sœurs). Avec une telle longévité, ils touchent plusieurs générations, et ça se voit devant la scène! Mêlant chanson française, musique tzigane et inspirations ska/punk, l’alchimie fonctionne toujours sur scène.

A 20h30 jouait le vétéran Roger Hodgson ; le co-créateur et chanteur de Supertramp est venu régaler les festivaliers (surtout les quadras et quinquas, soyons honnêtes) avec quelque uns des plus grands tubes de son ancienne formation : Take The Long Way Home, Breakfast in America, The Logical Song, Dreamer…bref un Best Of!

Roger Hodgson @ La Nuit de l’Erdre (Nort sur Erdre) – 28 juin 2019

Changement de scène pour assister au concert de Clara Luciani! Depuis la sortie de son album, Sainte Victoire, la jeune et talentueuse chanteuse enchaine les dates, devant un public visiblement conquis et qui connait les chansons par cœur. Elle est définitivement une artiste à suivre.

Clara Luciani @ La Nuit de l’Erdre (Nort sur Erdre) – 28 juin 2019

Petite pause, puis nous revoilà partis pour voir un autre marathonien des festivals en ce moment, j’ai nommé Roméo Elvis. C’est simple, le frangin d’Angèle est partout! Vu l’état d’hystérie dans lequel il met les kids, on comprend mieux pourquoi, avec Nekfeu, il était sans doute l’artiste le plus attendu pour ce premier soir de la Nuit de L’Erdre. Il faut dire que le garçon sait y faire pour mettre de l’ambiance…

Chez weirdsound, nous ne sommes pas assez connaisseurs ou assez fans pour pouvoir décrypter la setlist du rappeur belge, mais le public avait l’air aux anges (surtout les jeunes filles, allez savoir pourquoi!). Bon on aura sûrement l’occasion de le recroiser avant la fin de l’été, on se fera éventuellement un avis plus poussé!

On termine cette première soirée à la Nuit de l’Erdre avec le set de Disclosure! Histoire de bien achever de fatiguer les festivaliers pour qu’ils fassent de beaux rêves.

Les frangins Lawrence donnent quelques dates en Europe et nous avons donc la chance des les accueillir à la Nuit de L’Erdre. Comme dirait l’autre, Disclosure en fin de soirée ça fait toujours le boulot! Le duo se distingue à l’oreille de leurs confrères par des morceaux aux allures très “pop” quand on gratte un peu. Pour ceux qui auraient besoin de se remettre Disclosure en tête, je vous propose le clip de Latch :

Samedi : Que des valeurs sûres!

Retour sur la ligne du front (musical) pour cette seconde journée au festival de la Nuit de L’Erdre. Notre envoyé spécial arrive pile pour le début de Minuit, groupe dont nous vous avons déjà parlé lors d’une précédente édition du Printemps de Bourges. Simone Ringer et son frère Raoul Chichin continuent sur la lancée de l’excellent album Vertigo, paru fin 2018.

Naturellement, on s’amuse à rechercher des ressemblances entre les enfants et les parents. Et de l’ADN des Rita Mitsouko, il y en a dans la musique de Minuit… Mais il serait très réducteur de les classifier dans la catégorie “fille et fils de…” la jeune formation fait son chemin, en offrant aux auditeurs une très bonne pop made in 2019, et une énergie incroyable sur scène. Si ce n’est pas déjà fait, allez les voir!

A suivre, il y avait Gaetan Roussel, l’ancien chanteur de Louise Attaque a sorti son troisième album solo, Trafic, en septembre 2018. Depuis il tourne un peu partout en France. Me voici face à un sérieux dilemme, vous dire la vérité ou bien maquiller la voiture? Soyons honnête, je n’ai aucun atome crochu avec sa musique, difficile dans ces conditions de dire quoique se soit. Selon des festivalières rencontrées aux bars de la Nuit de L’Erdre, c’était un super concert, on restera donc sur cette impression.

Un cador de la “nouvelle scène” française arrive, veuillez applaudir Eddy De Pretto! Je pense qu’il est inutile de faire les présentations? Si vous êtes passé à côté du phénomène Eddy De Pretto l’année dernière, c’est que vous vivez dans une grotte ou dans la Creuse sans connexion internet 56k. Le “kid” est en terrain conquis à Nort sur Erdre, et il reçoit un chaleureux accueil de la part du public. Eddy déroule la quasi intégralité de son premier album, Cure, devant des premiers rangs, assez jeunes, qui connaissent toutes les paroles. C’est un festival, pas N’oubliez pas les Paroles les jeunes!

Changement d’ambiance avec Dub Inc sur les coups de 22H. Le groupe de reggae français a la ferme intention d’ambiancer le public de la Nuit de L’Erdre! Ils sont sept sur scène, forcément ça remue pas mal. Les fondamentaux de la dub et du ragga sont respectés, les fans du genre n’y trouveront rien à redire, le tout avec des paroles alternant entre français et kabyle.

Le groupe a toujours été apprécié pour ses performances en live, c’est clairement plus sympa de les voir sur scène que de les écouter dans mon salon : ce n’est que mon avis très personnel hein! En tout cas un choix judicieux de la part des organisateurs du festival, vu comment le public a l’air d’apprécier. Ça sent un peu les herbes de Provence : sans doute le vent qui porte avec les stands de bouffe! D’ailleurs il est temps de faire un arrêt pour manger avant d’aller écouter Editors!

Editors, un groupe que l’on connait bien chez weirdsound. Outre deux live reports de fatherubu à ce sujet, on vous conseille la chronique de leur dernier album écrite avec amour par Ziggy. Editors c’est six albums en un peu moins de quinze ans de carrière, une palanquée de tournées mondiales et quelques tubes faisant dates dans l’histoire du rock!

Départ avant le dernier concert, celui de Bon Entendeur, parce qu’il y a un peu de route et aussi parce que ce n’est pas notre camelote, on assume.

Dimanche : de la chaleur, de la musique, de l’émotion!

On commence l’après midi avec un peu de reggae et Train To Roots, des reggaemen qui nous viennent de Kingston, non pardon, de Sardaigne! Alternant textes en italien et en anglais, le groupe revient aux racines du reggae jamaïcain, tout en y introduisant de l’humour et de l’autodérision. En ce bel après midi dominical, voilà une sympathique entrée en matière.

Tiens, voilà Inüit! Vous connaissez l’attachement d’une partie de la rédaction pour nos jeunes prodiges nantais. Si vous avez besoin d’une petite piqûre de rappel, je vous conseille cet article. Forcément, quand on joue à domicile, les choses sont un peu plus simples! Il n’empêche que nos ami(e)s se donnent à fond, on ne peut qu’apprécier la confiance et l’assurance qu’ils ont sur scène et mesurer le chemin parcouru depuis les premières scènes où nous les avons croisés. Si avec tout ça je ne vous ai pas donné envie de les écouter, je ne sais plus quoi faire.

Un grand monsieur arrive sur la scène Maki, avec comme toujours son fan club au premier rang, voilà Hubert Félix Thiéfaine. Les plus jeunes sont moyennement enthousiastes et quittent rapidement l’endroit, ah l’insolence de la jeunesse!

Hubert Felix Thiefaine @ La Nuit de l’Erdre (Nort sur Erdre) – 30 juin 2019

On ne va pas résumer plus de quarante de carrière en quelques lignes. Beaucoup d’entre nous le connaissent pour la chanson de la fille du coupeur de joints… Ce qui est une véritable offense aux dix sept albums studio du bonhomme!

L’avantage avec Thiéfaine, c’est qu’on est jamais déçus. A l’instar d’un regretté Bashung, Thiéfaine est une des grandes voix de la chanson à textes. Il ne fait pas son âge en plus le bougre (il a quand même 71 ans!). Un bon concert, comme la demi douzaine d’autres de ses concerts que j’ai pu voir!

Le rythme cardiaque des festivaliers s’accélère d’un cran avec la venue de Deluxe! Hormis le fait qu’ils ont comme emblème la moustache, le groupe est aussi connu pour ses costumes de scène et ses performances délirantes. Un groupe parfait en festival dirons nous! Leur troisième album, Boys & Girl est sorti en juin 2019, la Nuit de L’Erdre était donc l’occasion rêvée pour tester les nouvelles compositions en live. Deluxe c’est la confluence de pleins de styles, jazz, funk, électro… La recette fonctionne bien dans le cadre festif du festival!

Le final de la Nuit de L’Erdre laissait la part belle à la chanson française, avec la présence de Boulevard des Airs et de Soprano. Sur les premiers cités, et sans vouloir fâcher personne, difficile de s’exprimer, c’est un peu loin de notre ligne éditoriale habituelle. Visiblement il y a beaucoup de monde sur Terre à qui Boulevard des Airs plait, tant mieux c’est tout le mal que je leur souhaite.

Pour la clôture du festival, la grande scène Gorilla accueille Soprano, rappeur qu’on ne présente plus! Même ma mère le connait, elle regarde The Voice, c’est pour vous dire la réputation du mec! Plaisanterie mise à part, j’ai de l’estime pour le personnage, qui a le courage d’assumer ses choix artistiques et qui se révèle être un gros bosseur.

Soprano @ La Nuit de l’Erdre (Nort sur Erdre) – 30 juin 2019

Soyons clairs, Soprano rafle la mise pour cette journée du dimanche. C’était prévisible, une grande partie du public était venu en partie pour lui, mais force est de constater que c’est un sacré show man. On passe clairement un bon moment! Le concert se termine vers 00H30, laissant des festivaliers fatigués mais heureux.

Ainsi se termine notre escapade à la Nuit de L’Erdre version 2019! J’espère que ce voyage en image vous aura plu. On se donne rendez vous à Nort sur Erdre en juin 2020 pour la prochaine édition! On peut déjà commencer à prendre les paris pour la future programmation…

Fatherubu

Co fondateur du site, il est doté d'une culture musicale allant de Carlos à Black Sabbath,en passant par Laurent Garnier et les Stooges.

Il fait son possible pour écrire des articles dans un français correct, tout en se prenant pour un grand photographe en devenir!
Fatherubu

Les derniers articles par Fatherubu (tout voir)

Laisser un commentaire