Affiche Poupet 1er Juillet 2019

Poupet 2019 Acte 1: Voyou, Limiñanas et H.F Thiéfaine

ZiggyPosté par

Pour l’ouverture de la nouvelle saison musicale 2019, le festival de Poupet n’affichait pas complet (contrairement à la plupart des autres soirées programmées) malgré une affiche très attractive: Voyou, The Limiñanas et Hubert Félix Thiéfaine, celui ci étant déjà présent, la veille, dans la banlieue nantaise, aux Nuits de l’Erdre. Le temps était beau mais moins chaud, ce qui favorisait aussi la réussite de cette soirée.

C’était la 1ère fois que j’allais à Poupet . La scène est lovée au coeur d’un petit vallon en forme d’amphithéatre et en grande partie ombragé, permettant une très bonne visibilité por tous. Je dois ajouter tout de suite que tout est très bien organisé, indépendamment d’une toute petite route synonyme de bouchons pour sortir du festival. Accueil sympathique, puis visite accompagnée du backstage et du pit pour repérer les lieux avant de me retrouver à nouveau Backstage pour échanger un peu avec Thibaud (le chanteur/frontman de Voyou) et Diego (le guitariste/bassiste/percussionniste) qui m’offre une bière…Merci! Il restait un peu de temps encore avant le début du 1er concert qui était le leur!

VOYOU

Voyou ouvrait, en effet, la soirée dès 19h30 pour un set programmé de 45 mns, alors qu’une partie du public n’était pas encore arrivée. J’avais déjà consacré, en début d’année, un article à Voyou et à sa pop électro sous influence latino et teintée de poésie mais pour beaucoup de gens croisés à Poupet, c’était une découverte totale. Le titre “La Serre”, par lequel Voyou démarrait son set , permettait d’emblée de montrer une bonne partie de l’identité musicale de Voyou, faite de légèreté-apparente- et de fraîcheur électro pop qui rend de bonne humeur. On va très vite retrouver aussi le parfum latino brésilien q’affectionne Thibaud Vanhooland dans “Papillon”. Diego Strauz, guitariste percussionniste brésilien ( presque ramené dans les bagages de Thibaud en Décembre 2018 à Paris) va contribuer aussi, bien sûr, à cette atmosphère qui imprègne désormais bon nombre de titres de répertoire du quatuor Voyou (Il ne faut pas oublier nos deux musiciennes qui assurent aussi les backing vocals!).

Thibaud Vanhooland veut se montrer séducteur, sans en rajouter non plus, pour faire bouger davantage le public qui arrive peu à peu et va se laisser embarqué par l’histoire des “3 loubards” (rappel d’une mésaventure personnelle survenue à Thibaud en terre d’adoption nantaise) puis par la “légende urbaine” qui était sur son 1er E.P. Thibaud reprend aussi souvent sa trompette, 1er instrument d’adolescent, accompagné parfois par sa saxophoniste pour une atmosphère encore un peu plus cuivrée qui prévaut sur certains titres. Après “Les bruits de la ville”, titre toujours aussi addictif, Voyou nous interprète “On a marché sur la lune” et termine son set par le quasi hit “Seul sur ton tandem”.

Bon…Je n’ai pas eu “Lille”, “Le Naufragé” ou “Il Neige” (sans doute inapproprié en cette saison et sur ce genre de scène?). Nous retrouverons ces titres plus poétiques dans l’atmosphère plus intimiste  d’une salle! Beau set pour un quatuor vraiment au point et qui sait revisiter, en live, les titres de façon plaisante et originale. Je mesurais les progrès encore accomplis, les voyant pour la 3ème fois en 9 mois!

THE LIMIÑANAS

The Limiñanas assuraient le milieu de soirée. Comme Voyou, c’était la 3ème fois en un an que je les voyais mais quand on aime, on ne compte pas et avecles Limiñanas, impossible d’être déçu!  Le set des Limiñanas, programmé pour 65′ (et 17 titres!) allait être mené à la vitesse d’un TGV (comme ce “The Train creeping rollin” qui clôturait leur concert et double clin d’oeil au rythme infernal de leur concert et au titre de Tiny Bradshaw).

The Limiñanas Poupet 1er Juillet 2019 photo 1 benoit weirdsound
The Limiñanas à  Poupet 1er Juillet 2019 photo benoit pour weirdsound

Après l’inévitable “Ouverture” instrumentale ( titre ouvrant aussi l’album de 2018), ce fût, à nouveau, un fabuleux concert que nous ont offert The Limiñanas, accompagnés d’une nouvelle mise en scène: un homme, en costume-cravate, figé et perché dans son fauteuil tel un personnage de cire, au milieu de la scène. Puis, soudain, après plusieurs titres, il se lève et va commencer à se trémousser…va se rasseoir et à nouveau danser! Un personnage, un peu vintage et décalé qui a su apporter une réelle dimension supplémentaire au concert! Bravo pour cette innovation!

The Limiñanas ont joué une partie de mes titres préférés empruntés à différents albums: du titre éponyme “Malamore” à “Garden Love” ou “I’m dead” en passant par plusieurs titres du dernier album Shadow People que j’adore; “Dimanche”, “The Gift” puis l’enchaînement superbe de “Istanbul” (is sleepy) avec “Shadow People”. Belle surprise aussi avec “The Last Picture Show”, extrait de l’album Diabolique que le couple Limiñanas va sortir début Septembre et qui fait partie du nouveau projet L’Epée associant le duo de Cabestany à Anton Newcombe (de The Brian Jonestown Massacre) et Emmanuelle Seigner , tous deux croisés déjà dans le dernier album de 2018. J’aurai le plaisir de voir le 1er concert de L’Epée au festival Levitation à Angers en Septembre prochain.

Même si nous n’avons pas eu , cette fois, quelques titres que j’affectionne aussi ou la reprise de “Russian Roulette”, nous avons eu droit à de superbes cover comme “Teenage “Kicks” (titre de The Undertones que j’adore et dont j’avais acheté le vinyle en…1978!) et le classique “Gloria” qui a définitivement fait chavirer le public, toujours ravi d’épeler les lettres du titre. Tout est toujours très au point, la voix de Renaud Picard de plus en plus impeccable et tous les musiciens se défoncent pour le plus grand plaisir du public.

Pas de rappel: “C’était prévu…et on a tout donné!” me dira Lionel L. après le concert. C’est vrai et nous étions comblés, mais quand on est fan, comme moi, on en veut aussi toujours plus! J’étais heureux de discuter après le set avec certains spectateurs, notamment un vénérable sexagénaire qui n’avait jamais entendu parler des Limiñanas avant, me demandait plus de renseignements sur le groupe et souhaitait les revoir. Preuve que le groupe a su conquérir un nouveau public!

Hubert-Félix Thiéfaine

J’avoue que je connaissais peu H.F Thiéfaine et ne l’avais jamais vu en concert. Une grande majorité du pblic venait d’abord pour lui ce soir et j’allais découvrir un véritable artiste au talent et à la présence indéniables. A bientôt 71 ans et après avoir fêté ses 40 ans de carrière l’an dernier (son 1er album date de 1978), HFT est influencé à la fois par la littérature et poésie française et celle de la Beat Generation. Entouré de nombreux musiciens (Ils sont jusqu’à 10 sur scène quand les deux violoncellistes jouent), Hubert Félix Thiéfaine va revisiter 40 ans de son répertoire, sachant habilement mêler et alterner moments de douceur empreints de mélancolie et passages rocks où le public chante et danse en agitant les bras.

J’ai beaucoup aimé le concert et notamment certains titres: “La ruelle des morts”, très beau titre au parfum de Manset et Bashung à la fois, “Lorelei”… mais aussi d’autres titres plus caustiques/ironiques comme “Enfermé dans les cabinets”(Avec la fille mineure des 80 chasseurs) où la foule chante “çà va cartonner” (Tiens, là….je trouve un parfum de Philippe Katerine!) ou “Alligator 427”, une quasi ode à la mort. Le concert s’achève sur le classique emprunté au 1er album, “La fille du coupeur de joints” où l’on retrouve le thème récurrent des psychotropes (cf Sweet Amanite Phalloïde Queen joué précédemment!).

Belle soirée à Poupet et vraie révélation (pour moi!) du  répertoire de H.f Thiéfaine.

Il ne restait plus qu’à reprendre la route…140 kms tout de même! Le festival de Poupet continue et propose de belles affiches pour lesquelles il reste des places! Avis aux amateurs! Ce sont les deux dates suivantes:

7 Juillet: Joan Baez et Alexis H.K

12 Juillet: Fakear/ Feder , Mome et Eugène de Rastignac

 

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!
Ziggy

Un commentaire

  1. C’était une belle soirée, découverte tardive des Liminanas pour moi, mais j’ai accroché grave! Et toi cher Ziggy découverte pour la première fois sur scène de HFT✌️😉✌️, Bel article . PS pour info le jeune guitariste de HFT, c’est sont fils.

Laisser un commentaire