Logo PineApple

PineApple, LE groupe qui va vous rendre fou

AvatarPosté par

Le premier album de PineApple Crazy  ne laisse personne indifférent et ce, depuis sa sortie en novembre 2017. Dès lors, le groupe a continué son chemin, laissant de plus en plus son empreinte dans le monde de la musique. Et pour cause ! Si certains les rapprochent des rockeurs des années 70, il n’en demeure pas moins que leurs sonorités insufflent un vent de changement.

Pineapple photographié par Medhi Saad
PineApple photographié par Mehdi Saad

C’est un regard jeune et dynamique que le quatuor angoumoisin porte sur le monde, même si le  premier titre de l’album, Crazy , n’aurait certainement pas été renié par les Sex Pistols eux même.

Les premières notes se veulent plutôt agressives et offrent un contraste étonnant avec la voix plutôt juvénile (quoique très rock’n’roll) qui s’élève.

Si il est vrai que la folie demeure un thème privilégié des rockeurs (qui ne se souvient pas du célèbre  I’m going slightly mad  de Queen, ou plus récemment du  Madness  de Muse ?)  Crazy nous fait ici ressentir toutes les vibrations de l’âme tourmentée du chanteur.

I’m not like the others , s’evertue-t-il à répéter alors qu’il semble être en proie à un délire de plus en plus intense. Les variations de rythmes font d’ailleurs eux aussi perdre aux auditeurs tous repères temporels, et, pour sûr, ceux-ci seront envoûtés par les accents hypnotiques des notes de guitare.

C’est d’ailleurs sur ce titre que l’album s’ouvre afin de nous faire pénétrer dans un univers fantastique.

Apocalyptic Mind  reste dans la même ambiance, même si le chanteur semble avoir retrouvé une voix plus claire et assurée, la dramaturgie de Crazy est ici accentuée.

Les performances à la guitare sont salutaires et font de cette œuvre un des morceaux phare de l’album.

Alors que  What is the True  fait écho à l’univers musical du regretté David BowieWelcome  et  Break the Wall  nous offrent une musique plutôt électrique, un effet hypnotique et dansant qui n’est pas sans rappeler celui contenue dans nombre des compositions qui ont marqué l’histoire.

Pineapple en concert à Barbezieux photographié par Christian Babin
PineApple en concert à Barbezieux photographié par Christian Babin

Ce qui est intéressant, en plus de la qualité musicale que le groupe nous offre, c’est que nous avons l’impression d’une suite logique entre les morceaux. Ces derniers se répondent tous, tant  au niveau de l’esthétique sonore qu’au sens des propos qui sont tenus.

Plus que de briser les murs comme le sous entend leur chanson  Break the Wall , c’est tous les codes que PineApple casse en se jouant des convenances musicales que certains se plaisent encore à défendre.

L’album se termine sur Crazy, mais cette fois en radio édit, preuve d’un inlassable recommencement qui pourtant offrira de nouvelles découvertes à chaque écoute. Peut être est ce là la marque de tout les grands artistes ..

… et en plus, le groupe a accepté de répondre à nos questions ! C’est par ici :

Salut ! Meri d’avoir accepté de répondre à notre interview.

Ma première question va peut-être vous paraitre un peu étrange, mais pourquoi avoir choisi Pineapple comme nom de groupe ?

Ça vient d’une amie, mais ce n’est peut-être pas immuable. Ce nom correspondait bien’ à notre période enfance/adolescence, maintenant on risque d’en changer.

Est-ce que vous pourriez vous présenter à nos lecteurs ?

Salut c’est Pineapple on fait de la musique qui fait du bruit, du rock un peu garage, un peu noise des fois, et on aime bien faire des concerts, donc passe nous voir en live pour voir ce que ça donne !

Qu’est ce qui vous a donné envie de jouer ensemble ?

On s’est un peu trouvé tous par hasard autour de concerts et d’autres groupes. On a commencé à jouer ensemble grâce au conservatoire en classe de musique actuelle notamment qui était vraiment rock n roll. On reprenait Franz Ferdinand, Nirvana ou Foo Fighters.

Est-ce que vous aviez une expérience musicale avant de former Pineapple ? Par exemple dans d’autres groupes ?

Non, pour donner un ordre d’idée Iskander (le chanteur) avait 12 ans au début de PineApple, il jouait plus à Mario qu’à utiliser une pédale Fuzz (même si Mario c’est toujours bien). Exception pour Jo notre batteur qui joue dans plusieurs autres groupes.

Il me semble que vous êtes originaires de Angoulême … D’ailleurs, vous avez remporté le tremplin des Lycéens de Charente il y a déjà quelques temps de cela, est ce que cela vous a permis de concrétiser certains projets ?

Oui on est originaire d’Angoulême. Mais aujourd’hui, étude aidant, on est éparpillé entre Poitiers, Bruxelles et limoges.

Le tremplin date déjà de deux ans, ça nous a déjà permis de faire une bonne date sur la finale qui réunit beaucoup de monde.

Etes vous ‘’indépendants’’, ou rattachés à un Label ?

Aujourd’hui le groupe est complétement indépendant. On gère tout nous même. Après on est aidé par des copains qui font du super travail comme Alexis Charrier qui a réalisé notre clip « Crazy » par exemple…

Quels sont les Artistes qui vous ont le plus influencés ?

Au départ on écoutait des trucs assez différent mais finalement pas mal de groupes font consensus chez Pineapple : Arctic Monkeys, White Stripes, Gorillaz, Kasabian, Queens of the stone age, Royal Blood, Marmozets, Ghinzu,… Mais ces influences son mouvantes, car on écoute vraiment plein, plein de choses et pas que rock. Et de manière inconscience ca doit nous marquer dans la manière de composer et de créer.

Mais c’est compliqué de ne pas être influencés aussi par d’autres choses que de la musique. Par exemple, on adore pleins de série qui ont forcément un impact sur notre musique ; que ce soit Peaky Blinders, Strangers Things…

Et en 2019, quels sont ceux que vous aimez écouter ?

Quand la musique est vraiment bien qu’elle date de 100 ans ou 6 mois n’a pas vraiment d’impact. On écoute autant de supers morceaux récents que de morceaux un peu plus datés.

Quel est pour vous l’album Majeur, celui qui a marqué le monde de la musique ?

Le prochain album de Pineapple ! Non plus sérieusement et on parle bien des musiques dites actuelles (rock et ses dérivés), si un unique album avait plus changé la face du monde qu’un autre le choix serait évident, mais ce n’est pas le cas. Y’a plein d’artistes qui ont vraiment influencé ou marqué l’histoire de la musique tout style confondu, par exemple mais vraiment de manière arbitraire car il y en plein d’autres : Chuck Berry, Les Beatles, Pink Floyd, Aphex Twin, Fugazi, Gainsbourg, Eminem… Mais dans l’absolu plus que des artistes particuliers, c’est d’abord des mouvements musicaux qui ont été essentiels : le revival rock a Seattle des années 90 ou sa naissance même dans les années 50, le début de la techno à Détroit, les préquels du Hip-hop à New York ou la scène Hardcore et Punk partout dans le monde dès la fin des années 70…

D’ailleurs vous avez sorti un Album, Crazy .. J’imagine que cela demande beaucoup de travail , de remise en question .. Qu’est ce que cette expérience vous laisse comme impression ?

En fait c’était un peu particulier Crazy puisque c’était notre premier album et qu’on l’a un peu fini en studio. On l’a enregistré un peu au feeling simplement en format très rock et brut sans forcément penser à un son précis. Ce ne sera pas pareil pour les morceaux à venir qu’on a déjà enregistré en y passant bien plus de temps.

Est-ce que vous avez une chanson coup de cœur dans votre album ?

Sûrement Universal Dream car quand même on est content de chanter ce refrain et de parfois voir les gens le chanter aussi.

D’où provient votre inspiration ?

5 fruits et légumes par jour et ça va tout seul. Non en vrai, tout nous inspire, tout a forcément un impact sur nous. Quand Iskander écrit il s’inspire autant des textes qu’il a lu que de ce qu’il vit. Pour la composition musicale c’est un peu étrange car on compose souvent en trouvant des idées qui viennent un peu de nulle part, on ne pense pas à d’autres groupes. Dans les futurs morceaux il y aura des sons un peu plus « digitaux » mais toujours dans un esprit assez brut et hypnotique 😉

Que voulez vous transmettre à votre public grâce à vos chansons ?

On veut qu’il interprète la chanson en fonction de sa propre histoire en quelque sorte. Nos textes ne sont pas très premier degré, les interprétations peuvent être multiple.

Après musicalement et même scéniquement on espère envoyer une sorte de rage mais quand même toujours mélodique.

Est-ce que vous avez des projets de collaboration avec certains pour un prochain album ?

Pourquoi pas une collaboration avec Alex Turner, Julian Casablancas, Sébastien Tellier, Jack White ou même les Daft Punk ou Carpenter Brut pour produire un album ;). Ils sont énormes et ont une approche hyper moderne et contemporaine.

A ce propos, quels sont les prochains concerts prévus ?…

On joue le 24 avril pour la finale du tremplin du festival relâche à Bordeaux à la salle des fêtes du grand parc puis le 14 décembre à Bressuire pour un le festival « du bruit et de la fureur » avec les Ramoneurs de Menhirs, Les sales majestés, les tambours du Bronx… On va annoncer d’autres dates pour l’été. On essaye de se concentrer sur les nouveaux morceaux, les futurs clips et développer le groupe (c’est à dire trouver un manager, un éditeur…).

…Vous avez également participé a de nombreux festivals, quel est votre meilleur souvenir de scène ?

On en a pleins de différents ! Récemment on a vraiment aimé faire la première partie de BB Brunes car c’était un public qui ne nous connaissait pas du tout et qui a pourtant été très réceptif !

Mais comment ne pas citer notre Release Party ! C’était quand même une sacrée soirée, tout le monde était vraiment à fond et le public a même chanté en cœur Universal Dream ! C’était cool !

Question qui n’a rien à voir, plutôt Whisky ou Mojito ?

On s’accorde tous sur South Park même si effectivement les Simpson c’est bien aussi.

Enfin, si vous devriez décrire votre groupe en un mot, lequel serait-il ?

PINEAPPLE !

PineApple en concert à Poitiers
PineApple en concert à Poitiers

Golden Rock

Étudiante en histoire de l'Art et envoutée par les accords mélodieux de Jimmy Page depuis son plus jeune âge, c'est avec plaisir qu'elle s'efforce de faire découvrir à travers quelques lignes les artistes qui ont attisé ma curiosité et ravi mes oreilles!
Avatar

Les derniers articles par Golden Rock (tout voir)

Laisser un commentaire