Dukes of Paris

Dukes of Paris, vedettes du rock !

GuittWallPosté par

Dans l’univers pop/rock à la française, j’appelle Dukes of Paris ! Fondé par Popy, guitariste de No One Is Innocent depuis l’album Propaganda, Dukes of Paris a vu le jour en 2012. Popy est à la guitare, au chant et aux machines. Il est accompagné par Brice au chant et à la batterie. Ensemble ils forment donc ce groupe qui a débuté lentement puisque les premières maquettes de 2012 se sont concrétisées en 2014. C’est à cette période que le duo se fait un nom notamment en recevant le prix autoproduction SACEM en 2014 à l’occasion de la sortie de leur premier EP « Boys » » produit par Fred Duquesne (Egalement producteur de No One Is Innocent et Brigitte).

A écouter le duo, on peut y retrouver une réelle inspiration de Shaka Ponk, de Nirvana ou même de Phoenix pour la touche électro. Finalement, c’est le rock du 21e siècle… Une guitare, une batterie avec une touche d’électro. Et on aime ça !

Depuis leur premier EP, la route a été longue pour Dukes of Paris, mais pas si ennuyeuse que cela. En effet, le duo commence à tourner en festivals et dans diverses salles de spectacle. Ils passeront par le OFF du Printemps de Bourges, le festival Culture au Quai à Paris mais également à la Luciole à Alençon. A ALENCON !?

Et voilà, je savais que le groupe Dukes of Paris me disait quelque chose. C’est à Alençon, dans une ville désertique où j’ai habité quelques temps que j’ai vu le duo en live (Printemps 2018). Pour la petite parenthèse, La Luciole est une SMAC (Scène de musique actuelle) au bâtiment splendide qui m’a tant divertie dans cette ville si ennuyeuse, fade et déprimante. Une bonne source d’inspiration pour les auteurs vivant de mélancolie.

De ce concert, je dois l’avouer, je n’ai pas grand souvenir. D’autres artistes à la Luciole m’ont beaucoup plus marqué que Dukes of Paris à cette période. En revanche, et c’est pour cette raison que j’écris aujourd’hui, le nouvel EP du duo s’est introduit dans mon cerveau pour ne plus quitter ma tête. Dès le matin, si vous n’avez pas pris votre café ou bu votre jus d’orange pressé, alors faites comme moi pour récupérer de l’énergie… Lancez le morceau « Dance » » du nouvel EP de Dukes of Paris et votre journée sera électrique.

Pochette EP "Dance" Dukes of Paris
Pochette EP « Dance » Dukes of Paris

Un EP Electrique

Il est temps de décortiquer ce nouvel EP intitulé « Dance » et composé de 4 titres. D’une manière générale, cet EP nous emporte dans une énergie Rock aux refrains pop accompagnés de basses et de synthés qui se mêlent à leurs outils traditionnels.  N’en déplaise aux linguistes français, leurs textes de qualité donnent une puissance à leur musique où l’on espère avec eux qu’aucun monstre ne viendra rattraper un destin inévitable, celle d’une mort qui semble inéluctable. Une exception est faite avec le morceau « Fashion Dick », chanté en anglais.

Si l’on revient sur la première track au titre éponyme « Dance », c’est dans l’esprit rock garage que l’on se projette et que l’invitation à danser est lancée. Dans un clip au visuel très puissant, réalisé par Max Kastelyn, le duo se met en scène dans un bâtiment qui semble être un ancien hôpital désaffecté poursuivi par des monstres sans visage.

Popy et Brice avouent leur amour des premiers films de Spielberg ou se réfèrent à Stranger Things pour leur deuxième titre « Dark Monster ». Pour ma part, c’est 3 minutes de souffle au cours de l’écoute de leur EP. Un instant de calme avant la tempête car le troisième morceau « Fashion Dick » est d’une violence inouïe, remplie de longues notes d’électro marquant ainsi certains accords qui se répètent dans votre esprit. Et puis il y a ce refrain de Popy accompagné de ces graves paroles en anglais qui fait que ce morceau pourrait être le titre phare du duo.

Les minutes s’enchainent à la vitesse de la lumière et nous voilà déjà sur le dernier morceau de l’EP, « Vedette américaine« . J’imagine déjà le duo sur scène, avec Brice tel de la dynamite sur sa batterie et  Popy, guitare à la main, sautant jambes écartées tout en criant VEDETTE AMERICAINE ! Une énergie que l’on ressent uniquement en écoutant ce titre, c’est pas dingue ça !?

Dukes of Paris nous a sorti un EP de qualité qu’il faut saluer. L’on imagine qu’ils se sont investis à 2000%, vu l’énergie et la rage que le duo dégage dans ce CD sorti le 26 avril dernier. Entre groove, rock/garage, électro et pop, c’est une explosion de saveurs et un mélange de sentiments qui font que l’on en redemande… Malheureusement, il n’y a pas de titre caché à la fin de l’EP. Il est donc temps pour moi d’arrêter de pogoter solo dans mon salon et de remettre un peu d’ordre à tout ce que je viens de casser. Vu ce que je viens de vivre, je me connecte pour liker leur page Facebook et je m’aperçois que leur dernière dates annoncée… c’était hier ! CQFD

Evidemment, d’autres dates arrivent et c’est bien pour cela que j’ai liké la page. J’ai hâte de voir leurs prochaines dates et de retourner les voir (ailleurs qu’à la Luciole). Ce qui est certain, c’est qu’ils ne sont peut-être pas des vedettes américaines tels que des acteurs qui se laissent diriger par Spielberg, mais on peut déjà parler de Dukes of Paris comme des Vedettes françaises !

 

GuittWall

Prisonnier entre les kicks et les gros drops, GuittWall se dit spécialisé dans les musiques techno, electro et l'univers underground. En réalité, son ego cache son admiration envers Mireille Mathieu, sa première source d'inspiration.
GuittWall

Laisser un commentaire