Delgres VIP St Nazaire 2019 photo benoit weirdsound

Delgres: le blues créole carabéen a fait vibrer le VIP de ST Nazaire

ZiggyPosté par

Notre ami et collaborateur de weirdsound, Mr Moonlight, avait consacré un excellent article à Delgres, 2 semaines après la parution, en fin d’été 2018, chez PIAS, du 1er album, Mo Jodi. J’avais été séduit par ce disque du trio emmené par Pascal Danaë, qui avait déjà brillé dans le projet Rivière Noire, récompensé par une victoire de la musique en 2015.

Le VIP de ST Nazaire nous offrait, en ce 19 Avril 2019, une soirée placée sous le signe du Blues avec, en 1ère partie, Philippe Ménard, ex guitariste du groupe nantais Téquila, dissous depuis le début des années 90. C’est donc aussi avec un peu de curiosité que je voulais voir le projet porté par Philippe Ménard depuis 25 ans.

 Philippe Ménard VIP 2019 photo benoit weirdsound
Philippe Ménard VIP 2019 photo benoit weirdsound

Homme orchestre, très à l’aise pour maîtriser à la fois section rythmique, guitares et harmonica, Philippe Ménard nous offrît un set convaincant de près d’une heure. Il alterne les titres blues électro acoustiques et plus électriques en nous faisant aussi découvrir ses instruments: une guitare 4 cordes (« fabriquée du côté d’Ancenis ») dont le corps est recouvert d’une plaque minéralogique de Pennsylvanie ou cet étrange Diddley Bow, à une corde, qu’il joue, l’instrument à plat sur ses genoux. Après le concert, Philippe Ménard me dira que dans le Delta du Mississippi, les blues men le suspendent carrément au mur et en jouent, affalés dans leur rocking chair. Philippe Ménard nous a joué un bon vieux blues et a contribué à bien chauffer la salle.

philippe Ménard et son Diddley BowVIP Avril 2019 photo benoit weidsound
Philippe Ménard et son Diddley Bow VIP Avril 2019 photo benoit weidsound

 

Après une courte pause, le trio Delgres entre en scène sous les applaudissements chaleureux d’un public impatient. Les deux premiers titres, « can’t let you go »  et « Respecté nou », titre au message plein de gravité, révèlent un trio très vite bien en place, efficace et séduisant avec son blues créole antillais . Le temps de dire « Bonsoir » et de présenter la chanson phare de l’album, « dédiée à celui à qui le groupe doit son nom », Louis Delgres, « qui s’est battu en résistant ». (Mort en mai 1802, en se faisant sauter avec ses hommes plutôt que de se rendre à Bonaparte)… »Mo Jodi, ça veut dire Mort aujourd’hui » ajoute Pascal Danaë.

 Delgres St Nazaire VIP 2019 photo benoit weirdsound
Delgres St Nazaire VIP 2019 photo benoit weirdsound

C’est un de mes titres préférés où le trio excelle, jouant devant un portrait géant projeté de Louis Delgres. Pascal Danaë officie, en guitariste chanteur, Baptiste Brondy est redoutable et discret à la fois à la batterie et Rafgee, grand maître du tuba/sousaphone -dont le jeu est souvent apparenté à celui d’une basse- fait merveille, tout en apportant ce brin de folie d’un instrument de rue, de fanfare voire de carnaval avec une touche jazz New Orleans. Mo Jodi est enchaîné avec le très touchant et cool « Ramené Mwen ».

Delgres ST Nazaire VIP 2019 photo benoit weirdsound
Delgres ST Nazaire VIP 2019 photo benoit weirdsound

Pascal Danaë fait souvent de courtes pauses pour nous éclairer sur ses titres ou rappeler quelques messages  discrets: « la mémoire, c’est comme un gros tambour qui bat dans tes veines »…Il sait aussi inviter le public à chanter. « Mr President » est un coup de colère contre les puissants qui nous gouvernent… Delgres retrouve plus de douceur mélancolique ensuite avec « Sere Mwen pli Fo« , « l’histoire d’une séparation « (d’avec quelqu’un à qui on n’a pu dire adieu, ndlr) nous dit Pascal Danaë, ajoutant malicieusement, « pas de lien avec le titre précédent » (Mr Président). La guitare dobro devient de plus en plus addictive.

On reste dans une certaine nostalgie avec « Pardonne Mwen« , puisque la chanson est dédiée « à ma grande soeur qui tenait la barre » quand Pascal Danaë arpentait le monde et qu’elle « rappelait pour les réunions de famille ». Très beau titre qui s’achève dans une quasi pénombre, une lumière bleutée tombant seulement sur la trompette de Rafgee, ajoutant une dimension mélancolique supplémentaire… Instant de beauté magique gâché par quelques bruyants consommateurs au bar de la mezzanine (remarque et regret soulignés aussi par l’artiste en fin de titre).

 Delgres VIP ST Nazaire 2019 photo benot weirdsound
Delgres VIP ST Nazaire 2019 photo benot weirdsound

Pascal Danaë nous annonce « une nouvelle chanson »; en fait « Se Konsa » figure déjà sur la nouvelle édition enrichie de bonus déjà parue en cd. Delgres enchaîne avec « Lanme la », un vrai blues à la John Lee Hooker où le public est à nouveau invité à chanter, le tuba jouant un jeu de basse étourdissant. Vient un tire dont Pascal Danaë n’avait pas besoin de souligner qu’il « est une référence à Led Zep« tellement le parfum « Whole Lotta Love » est présent.

Delgres fin de concert VIP 2019 photo benoit weirdsound
Delgres fin de concert VIP 2019 photo benoit weirdsound

Fin provisoire du concert? Rappel… « On est sur la route depuis 2016…bien avant l’album »!, façon d’annoncer aussi le 1er titre de ce 1er rappel « Vivre » (sur la route)… »On ne peut vivre sur la route comme ça toute une vie ». Baptiste Brondy a laissé sa batterie pour un banjo. D’autres titres vont suivre encore, notamment Ti Mamzel pour le plus grand plaisir du public qui eut droit à un 2ème rappel!

 Delgres résistance St Nazaire 2019 photo benoit weirdsound
Delgres résistance St Nazaire 2019 photo benoit weirdsound

Une très belle soirée , un public comblé, un trio attachant et un dernier poing levé de Pascal Danaë en quittant la scène , destiné à nous rappeler cet esprit de résistance qui doit tous nous animer! « Vivre libre ou mourir » était la devise révolutionnaire de Louis Delgres à méditer! On est loin (et tant mieux!) du cliché antillais « Ti Punch » de Franky Vincent; Ne manquez pas Delgres en concert! Son blues créole guadeloupéen vous propose un brillant voyage- pont entre Caraïbes et delta du Mississippi, tout en mêlant gravité et légèreté.

En concert notamment à Paris-La Cigale le 20 Mai.

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!
Ziggy

Laisser un commentaire