festival de la paille 2019

Le Festival de la Paille rentre dans la cour des grands !

ours solairePosté par

C’est une programmation que l’on attendait… C’est chose faite ! Pour cette 19e édition qui se déroulera  les 26 et 27 juillet prochains à Métabief (Doubs), le Festival de la Paille nous régale.

Métabief vous avez dit ? Alors oui chers lecteurs ( et lectrices), Métabief existe bien et appartient à cette belle région où l’on y retrouve le Comté, la saucisse de Morteau, la cancoillotte, le pontarlier et surtout LE FESTIVAL DE LA PAILLE.

Perché sur les hauteurs du Haut-Doubs dans un cadre idyllique et ressourçant, le Festival de la Paille a enfin révélé sa programmation pour sa 19 édition. On s’attendait à une programmation moyenne puisque le 20e anniversaire du festival arrive en 2020, et finalement… Il n’en est rien ! Avec une augmentation de 25% concernant leur budget artistique, l’organisation a fait un travail de qualité avec une sélection de haut niveau où petits et grands y trouveront leur bonheur.

 

27 artistes à l’honneur

Du rock à la chanson en passant par le reggae et l’électro, le Festival de la Paille offre depuis 19 ans un panorama audacieux du paysage musical régional, national et international.

Le vendredi

Clara Luciani lancera les hostilités avec ses notes pop et sa voix envoûtante.  L’artiste a émergé très rapidement notamment avec son titre phare “Grenade“.

Eddy De Pretto que l’on ne présente plus défendra les valeurs du Hip Hop avec son style bien à lui et à la scénographie pointilleuse et travaillée. On se souvient de son passage aux Victoires de la musique avec sa tenue spatiale riche en couleurs.

Pour l’électro, le Festival de la Paille a vu grand avec Bob Sinclar qui devrait offrir un set de qualité toujours très bien ficelé. Reste à savoir si ce sera un live un un simple mix.  N’oublions pas le duo Péroké que l’on a découvert aux TransMusicales, mêlant le groove des traditions sonores africaines aux pulsations de la scène électronique européenne, une des révélations de 2019.

Dans la catégorie “Grande surprise“, c’est la présence de Dionysos qui font leur retour pour notre plus grand plaisir. Voilà 3 ans qu’ils n’étaient plus montés sur scène et digne des grands jedis, leur retour avec ce nouvel album fait un bien fou à la scène rock. Excellent choix des programmateurs !

Le samedi sera complété par Bysshe, Caesaria, , Komorebi et Soviet Suprem. Si vous ne connaissez pas Soviet Suprem, c’est l’occasion de rentrer dans un univers qui vous transporte dans l’amour soviétique, à prendre au 37e degré tel une bonne vodka que l’on déguste entre amis où l’on connait tous cette fin tragique mais féerique à la fois… celle de chanter debout sur une table à en finir ivre mort !

 

Le Samedi

Le samedi est un peu plus classique avec Gringe que l’on croisera tout l’été. Le binôme d’Orelsan dans Casseurs Flowters, Gringe se lance sous son nom avec un rap autobiographique grave et intense. On approuve totalement !

Pour nous rappeler dans les hauteurs du Doubs que nous sommes au cœur de l’été, Bon Entendeur fera raisonner son électro disco-funk notamment avec son morceau phare “Le temps est bon“.

Pour la touche Reggae, c’est place à Mystical Faya. Le groupe local propose un reggae teinté de soul et parsemé de touches rock. Il devrait y présenter son nouvel album “Chill Sessions“. Le samedi sera complété par Feu ! Chatterton, Panda Dub, Lobster, Ultra Vomit, 2 OHMS Load et Aldebert.

 

La Paille rentre dans la cour des grands

Ce cru 2019 est tout simplement détonant et culotté. Voir un festival de taille humaine au budget limité avec une programmation aussi riche que éclectique, nous prouve que les petits & moyens festivals ont leur place dans le paysage culturel et qu’il faut absolument les préserver. C’est officiel, le Festival de la Paille rentre dans la cour des grands ! ( Et ils n’auront pas attendu leur 20 ans)

Côté billetterie, comptez 36€ par jour ou 52€ le pass 2 jours. Plus de 24 000 festivaliers devraient faire le déplacement les 26 et 27 juillet prochains. Chez weirdsound.net, on va tâcher de traverser la France pour vivre cette 19e édition du Festival de la Paille et conquérir le Haut Doubs.

 

+ d’infos :

Facebook 

Site internet

Billetterie

ours solaire

Prisonnier entre les kicks et les gros drops, GuittWall se dit spécialisé dans les musiques techno, electro et l'univers underground. En réalité, son ego cache son admiration envers Mireille Mathieu, sa première source d'inspiration.
ours solaire

Les derniers articles par ours solaire (tout voir)

Laisser un commentaire