Maarten Devoldere dans le public Nantes 2019 photo benoit weirdsound

Balthazar enflamme la soirée belge de Stereolux Nantes!

ZiggyPosté par

Après leur passage à Nantes Stereolux en Avril 2015, où le groupe présentait son 3ème opus Thin Walls, Balthazar revenait en Avril 2019 pour y jouer son récent et très bel album Fever (voir article). Balthazar avait eu aussi la bonne idée d’emmener dans ses bagages leur producteur et multi instrumentiste Jasper Maekelberg. Celui ci est le frontman du jeune groupe belge Faces on TV et, malgré l’absence du groupe, Jasper allait assurer une brillante 1ère partie.

Jasper Maekelberg nantes Stereolux 2019 Photo benoit weirdsound
                             Jasper Maekelberg nantes Stereolux 2019 Photo benoit weirdsound

Faces on TV, né il y a 3 ans, a sorti un E.P, Travelling Blind, puis , l’an dernier, son premier album, Night Funeral que j’avais acheté et aimais déjà beaucoup avant le concert. Jasper Maekelberg, 30 ans et originaire de Gand (et dont le père était guitariste) a d’abord joué du piano, puis de la batterie et a aussi fait des tournées comme guitariste de…Warhaus! (cf article). En 4 titres et 30 minutes de set, Jasper Maekelberg nous a fait découvrir ses multiples talents : une électro-pop où l’on retrouve un parfum de Balthazar et son groove comme sur l’excellent « Suspicious » qui clôturait le set ou une certaine nonchalance trio hop teintée de Portishead voire Moorcheba sur « Dancing after all » qui ouvrait le set. Nous avons eu aussi une très belle version de Love/Dead (que l’on trouve sur l’E.P ou sur le cd de l’album mais pas sur le vinyle « par manque de place » me dira Jasper M. après le concert). Petit regret: un set trop court (j’aurais aimé l’escellent « Slowly Fading out » où l’expérimental côtoie l’électro et le rock. Jasper Maekelberg , compositeur et parolier a montré son talent de multi instrumentiste, jouant clavier, guitare, percussions, flute et mélodica (sur « Suspicious »).

 

 Balthazar va entrer en scène après une intro instrumentale digne d’un western nous plongeant dans l’univers cinématographique des grands espaces américains.

C’est le titre « Rolling Coaster » qui ouvre le set. Notre duo fondateur, Maarten Devoldere et Jinte Deprez est en manteaux malgré, Fever oblige, la température qui va très rapidement monter. Après ce titre du dernier album, dont le groupe va jouer 9 des 11 titres, Balthazar enchaîne avec 2 titres, « Beatmen » et « Sinking », empruntés aux deux premiers albums. Après un rapide « Bonsoir » et avoir signalé au public nantais que c’était leur dernier concert de leur tournée (européenne de Printemps), Balthazar revient au dernier album avec un des titres que j’affectionne le plus, « Wrong vibrations ».

Maarten Devoldere et Jinte Deprez nantes 2019 photo benoit weirdsound
       Maarten Devoldere et Jinte Deprez nantes 2019 photo benoit weirdsound

Maarten Devoldere exhorte des bras le public à encore plus de ferveur  pour introduire la basse ronflante de « Wrong faces ». Dès l’intro de « Decency » (un des 3 titres joués ce soir du très bel album de 2015, Thin Walls ), le public peut apprécier les talents, au violon, du nouveau membre de Balthazar, depuis un an. Tiis Delbeke, qui a remplacé Patricia Vanneste, peut passer du clavier au violon, au trombone, à la guitare et au chant.

Tiis Delbeke Balthazar nantes 2019 photo benoit weirdsound
                     Tiis Delbeke Balthazar nantes 2019 photo benoit weirdsound

La fièvre va encore monter d’un cran avec 2 autres titres extraits du dernier album. « Vous allez bien  » s’enquiert Maarten D qui garde cependant encore son manteau pour le superbe « Grapefruit ». Tiis Delbeke laisse son clavier pour le trombone et reste seul en scène avec le batteur Michiel Balcaen avant que Maarten fasse applaudir le duo et que nos 3 guitaristes et bassiste ne reprennent du service.

Maarten Devoldere nantes 2019 photo benoit weirdsound
                              Maarten Devoldere nantes 2019 photo benoit weirdsound

« Nantes, Happy to be back »… »3 or 4 years »?….suit une superbe version de « Phone number ». Maarten est d’abord au chant et Jinte D. au clavier (les rôles sont souvent inversés)…La voix un peu traînante à la Cohen fait merveille…du pur Balthazar et du pur bonheur pour les fans! Nouvelle courte petite pause: « Nous avons préparé quelque chose de spécial »…En fait, une version revisitée de « Oldest » (2012) avec seulement un trio pour la 1ère partie du titre: Jinte D. au chant, Simon Casier a troqué sa basse pour une trompette et Tiis Delbeke a retrouvé son trombone.

Simon Casier Balthazar nantes 2019 photo benoit weirdsound
               Simon Casier Balthazar nantes 2019 photo benoit weirdsound

« Bunker » est un des titres que j’adore, groovy à souhait, avec des choeurs parfaits (seul le batteur s’abstient). Le public bat des mains, le concert continue à prendre de la hauteur… »Merci beaucoup »…Maarten D. interroge le public: « Est ce qu’il y a des questions »?… »It’s the last show, make noise…and dance! ». « Changes » va voir nos musiciens déborder d’énergie: Jinte D., entre chant et clavier, aide ponctuellement aussi le batteur tandis que Maarten D. descend dans la fosse pour le plus grand bonheur du public. On a droit à un moment flirtant avec le groovy disco surtout dans la façon dont Jinte D chante.

Puis c’est « Thin What » (2015, que l’on retrouve aussi sur l’E.P Live de 2016), rythmé par les mains du public et « I’m never gonna let you down again » avec son côté un peu Boys Band lorsque les 4 chantent, avant un petit solo de guitare de Jinte D. « Merci beaucoup Nantes ». On sent que l’on approche de la fin du concert. La basse et le clavier sautillant annoncent « Fever ». Tiis Delbeke prend son violon puis retrouve clavier puis guitare…Jinte Deprez fait chanter le public « I get fever, every time you cross my mind »….un final de folie!

Balthazar et Jasper M. Nantes 2019 photo benoit weirdsound
                                             Balthazar et Jasper M. Nantes 2019 photo benoit weirdsound

Jasper Maekelberg rejoint Balthazar sur scène pour « la dernière chanson »… »Nantes, vous êtes là? »…Maarten D. débute au clavier, le trombone et la trompette ont fait leur retour et Jasper M. est aux maracas et complète le chant pour un superbe « Entertainment » dans lequel on va aussi retrouver, ensuite, le violon de Tiis Delbeke.

Rappel!…bon, évidemment on l’attendait/espérait!…Jinte D. revient sur leur « 1ère fois à Nantes », tandis que les présents de ce concert se manifestent. Maarten D. rappelle aussi que « Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Simon » (Casier, le bassiste)….Quelques « Happy Birthday » sont entonnés…et c’est parti pour l’intro très rock de « Do not Claim them anymore » (2012, album Rats) avant que la scène ne soit plongée dans le rouge -sang- bien sûr (ou vin?) car c’est le titre « Blood like wine » (de 2010) qui clôture le concert… « Raise your glass to the night time and the ways to choose a mood and have it replaced » s’époumone notre quatuor de musiciens chanteurs mais la foule, trop peu familiarisée avec l’anglais a du mal à reprendre en coeur!

Fin du concert Balthazar nantes 2019 Photo benoit weirdsound
                            Fin du concert Balthazar nantes 2019 Photo benoit weirdsound

Fin de concert…remerciements aux ingé sons (un super son en salle maxi 2 soirs de suite, après le magnifique concert de LOW la veille…whah! quelle chance..et sans avoir besoin de bouchons d’oreille!). Un tour au merchandising… pour acheter l’E.P live de  Balthazar de 2016, dédicacé par Maarten D. Un brin de causette avec Jasper M….Je voulais notamment savoir qui influençait qui…lorsque certains titres de Faces On TV sonnent « Balthazar »…réponse amusée de Jasper: « On travaille tellement ensemble, on vit souvent ensemble ..it’s amazing.. ». Bon, c’est promis, la prochaine fois, Faces On TV revient au complet. Le groupe va d’ailleurs jouer à Paris le 30 mai ( Pop up du label A).

Quant à Balthazar, après un passage en Amérique du Nord, le groupe reviendra pour plusieurs festivals d’été…Clermont Ferrand fin Juin, Beauregard début Juillet, Guéret (festival Check in Party) en Août, weirdsound étant présent sur ces deux festivals pour les reports!.

Soirée qui a comblé les spectateurs enthousiastes à la sortie du concert : « C’est le meilleur groupe du monde » me déclarait même une spectatrice à la sortie de la salle!

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!
Ziggy

Laisser un commentaire