Plug-in, Baby

Posted by
De gauche à droite: Esteban, Arthur, Henri et Tony. Photographie: Gabi Kai.
De gauche à droite: Esteban, Arthur, Henri et Tony. Photographie: Gabi Kai.

Certains d’entre vous auront peut être déjà commencé à fredonner les premières notes de Plug-in Baby de … Muse.

Or il n’en est rien, même si l’influence de l’iconique groupe de rock se retrouve dans les compositions du quatuor que composent Arthur, Tony, Esteban et Henri.

Il y a plus d’un an, Plug-in sortait son premier E.P. Jolie découverte, que nous souhaitons vous faire partager.

Plug-in est un jeune groupe de rock (ajoutez alternatif si vous le souhaitez), très actif sur la scène musicale française, et apprécié d’un public qui malgré son jeune âge semble nostalgique de la musique des années 80/90 ainsi que de l’envoûtement qui se produisait alors dès les premiers accords de guitare.

Tony, Arthur et Henri en concert lors du Harvest Festival,2018
Tony, Arthur et Henri en concert lors du Harvest Festival,2018. Photographie: Anci Clickshoot

C’est ce même envoûtement qui se retrouve lors de l’écoute des chansons du groupe. Ces dernières sont interprétées par une voix d’une puissance telle qu’on en oublierait presque les confessions dont est porteur le texte.

Le titre choisi pour l’E.P, est « Influence ».  Probablement  un clin d’œil aux artistes qui ont inspirés  leur création. Toutefois, il s’en dégage une certaine modernité et authenticité qui fait que Plug-in saura sans nul doute s’imposer comme un des groupes les plus prometteurs de la nouvelle génération.

Le premier morceau, à la mélodie rythmée et aux paroles saccadées, nous interpelle dès les premières secondes, mais les riffs de guitares s’enchainent à une vitesse telle que l’injonction de bouger  qui  se fait de plus en plus présente nous donne une envie de nous plonger dans ce tourbillon sonore avec délectation jusqu’au dernier morceau.

Plus encore, Plug-in semble concilier les contraires de manière telle que l’esthétisme sonore qui en résulte s’avère être osé, mais novateur.

Le jeu de guitare sèche, très présent dans les enregistrements, est une des principales caractéristiques d’Influence et produit un effet décalé, presque apaisant.  « Somehow »  est un des morceaux qui illustre au mieux nos propos : le jeu de basse plutôt énergique parvient néanmoins   à se concilier à des notes plus douces parvenant ainsi à se faire entrechoquer autant de mélodies que d’émotions.

 « Someone you love »  nous plonge quant à lui dans une ambiance  tout à fait différente ,  nous donnant envie de flâner sur les bords des quais de  Seine, le son poussé  à son maximum dans nos écouteurs.

Le dernier titre, « 4 : 00 am » est celui qui fait la synthèse de l’œuvre. Des notes lentes auxquelles se joignent progressivement un jeu de basse énergique accompagné par la batterie qui marque un rythme entraînant, une voix qui dévoile toute sa puissance et nous fait retenir notre souffle.

Après avoir écouté une énième fois  notre titre fétiche, nous nous sommes décidés à prendre contact avec Arthur, qui a accepté de répondre à quelques unes de nos questions

Bonjour Arthur, peux-tu, tout d’abord présenter les membres de Plug-in aux lecteurs de Weirsound ?

Plug-in est un groupe qui a été fondé par Tony lors de ses années de collège. Il a très vite embarqué sa sœur (Sonia) dans le projet et ils ont commencé à jouer avec d’autres amis.  Il y a eu des changements au gré des rencontres, actuellement il  s’agit d’un quatuor composé de Tony, à la guitare et qui termine un cursus au conservatoire, Esteban est à la basse , il est régisseur et nous a rejoint assez récemment, Henri, à la batterie qui parallèlement a repris des études en prépa médecine, et moi Arthur, qui a rejoint le groupe il y a environ trois ans. Je suis chanteur, guitariste,auteur et compositeur.

Est ce que tu peux m’en dire un peu plus sur la manière dont vous vous organisez, au niveau des compositions,  des enregistrements ainsi qu’au niveau de  l’organisation des concerts… ?

Comme je te l’ai dit c’est moi qui compose les morceaux et écris les textes. En fait je n’ai pas vraiment d’organisation à ce niveau là.  Parfois j’ai beaucoup d’inspiration et l’écriture se fait assez facilement, parfois cela demande un peu plus de temps.

J’essaye de structurer tout ça avant de le montrer aux autres membres du groupe et si cela leur plait le morceau prend forme.

 Plug-in est un groupe indépendant (pour le moment ), c’est-à-dire que nous n’avons pas de label et nous ne sommes pas entourés de professionnels mais cela ne nous empêche pas d’avoir une petite équipe sympa par exemple on a une manageuse qui est là depuis maintenant un an et qui s’occupe de tout ce qui est organisation d’événements (concerts, festivals), elle essaye, en sorte,  de faire grandir notre projet au maximum. On a aussi pas mal de copains qui sont ingénieurs du son, photographes, qui travaillent en studio ; donc on arrive à travailler aussi avec eux.

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire de la musique ?

Je pense que les raisons sont différentes pour chacun d’entre nous. Mais c’est probablement la passion pour la musique qui nous a réunis. Je pense que c’était aussi un moyen de s’affirmer, de trouver notre place à un âge où on se cherchait beaucoup. Elle est pour nous une  sorte d’exutoire.

Je comprends … dans ce cas comment est ce que tu définirais le genre musical de Plug-in ?

Je pense d’abord pouvoir dire que c’est une musique ‘’authentique’’ dans le sens où on joue vraiment par plaisir et par passion. Ce que l’on souhaite avant tout c’est de prendre plaisir sur scène, avec le public.

Notre musique est inspirée du rock des années 90 disons.

 Tu parles de rock des années 90…vous avez choisi d’intituler votre premier E.P « Influence » ….est ce que tu pourrais me citer quelques un des groupes de cette période  qui vous ont le plus influencés  justement ? Avez-vous eu la chance de rencontrer quelques uns d’entre eux ?

Pour citer les plus connus je dirai probablement Muse, Radioheadmais nos influences ont évolué avec  le temps : en ce moment c’est plus Nothing but Thieves, beaucoup plus récent (il se sont formés en 2012).

Tony a eu l’occasion de rencontrer Matthew Bellamy, chanteur de Muse.

Ce sont plutôt des groupes qui utilisent l’anglais  dans leurs chansons.. c’est la raison pour laquelle vous avez choisi cette langue pour interpréter les vôtres ?

Non, c’est venu naturellement. Je ne me suis jamais demandé quelle langue utiliser à vrai dire. Peut être parce que l’anglais permet d’exprimer plus facilement des choses ‘’intimes’’, et peut être aussi à cause de la sonorité de la langue, elle permet d’obtenir plus facilement une mélodie  harmonieuse.

Question très originale maintenant : Quel est votre meilleur souvenir de concert ?

Je pense que c’est lors d’un festival qui s’appelle Rock the pistes, et qui a lieu dans les Alpes en Mars. Nous y sommes passés en 2018 et c’était vraiment une super expérience, d’abord parce que c’était la première fois qu’on jouait en plein air avec des températures aussi basses, avec de la neige, ce qui demande encore plus de concentration qu’en temps normal. Il y avait aussi et surtout une super ambiance, le public était au top. C’est une semaine lors de laquelle nous avons beaucoup appris, en plus de nous être beaucoup amusés.

J’imagine que l’ambiance devait être au top ! Vous avez de nouveaux concerts de prévus prochainement ? des projets de collaboration avec des d’autres musiciens ?

Oui, on a plusieurs dates prévues notamment en Mars en région parisienne.

En ce qui concerne la collaboration avec d’autres artistes on y a souvent pensé, par exemple avec Cécilia Pascal.

 Mais ce n’est pas notre priorité, en ce moment on cherche plutôt à s’investir à fond pour Plug-in, même si, à titre personnel, j’ai des projets avec Ofenbach en tant que chanteur… d’ailleurs certains se sont concrétisés.

Dernière petite question : Si tu devais choisir un seul mot pour qualifier Plug-in, lequel serait-il ?

Question difficile ! (rires ). Je dirais …….. Acharné.

Merci Arthur 

Merci

Plug-In en concert au Harvest Festival, Aout 2018.
Plug-In en concert au Harvest Festival, Aout 2018. Photographie Anci Clickshoot.

Depuis cette interview, Plug-in a été tête d’affiche du Rack’am pour le tremplin des jeunes talents … à suivre.

Bonne route Plug-in !

Laisser un commentaire