Balthazar-Fever-810x580

Balthazar: la fièvre de Janvier!

ZiggyPosté par

Bon…Début Janvier, la fièvre accompagne la grippe de certains, nous sortons des fêtes de Noël prolongées par l’Epiphanie et les mages dont Balthazar! Pour certains Balthazar est aussi une série T.V (Bof…) mais pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Balthazar est surtout un des excellents groupes belges, l’un de mes deux favoris avec BRNS, qui s’apprête à sortir, le 25 Janvier, son 4ème album, “Fever”.

Jinte Deprez et Maarten Devoldere, le duo fondateur de Balthazar ici en 2018 aux Canaries/ credit photo Athos Burez
Jinte Deprez et Maarten Devoldere, le duo fondateur de Balthazar ici en 2018 aux Canaries/ credit photo Athos Burez

Balthazar est né en 2004 autour de 3 amis, les deux compositeurs guitaristes Maarten Devoldere et Jinte Deprez et la violoniste Patricia Vanneste. Après les rues de Courtrai et le conservatoire de Gand et avoir reçu le prix du public, en 2006, au concours de musique “Humo’s Rock Rally”(festival qui a fêté ses 40 ans en 2018 à l’Ancienne Belgique à Bruxelles), Balthazar sort son 1er album  “Applause” au printemps 2010 en Belgique (il ne sortira qu’à l’automne 2011, distribué par PIAS, dans le reste de l’Europe). A l’automne 2012 sort le 2ème album “Rats” et en 2015 le 3ème album “Thin walls” qui comporte d’excellents titres comme “Decency”, “Then what”, “Bunker” ou “Wait any longer” (avec roucoulements à la Jagger!), “Last call” ou encore “I looked for you”, achevant de me convaincre que le groupe méritait toute notre attention musicale! Une voix un peu trainante entre Fyfe Dangefield et Lou Reed avec un zest de Cohen (eh oui..mix surprenant ) me séduisait aussi à côté du jeu de Simon Casier (à la basse) et de Christophe Claeys à la batterie, tandis que le violon ajoutait une touche originale indéniable à nos deux guitaristes.

 

Wait any longer” , un de mes titres préférés du 3ème album de Balthazar, enregistré au Forest National de Bruxelles en novembre 2015.

Cette réussite du 3ème album  n’allait pas empêcher l’épanouissement de 4 des membres du groupe dans des projets solo!! Ils avaient décidé de faire une pause: “Trop de pression” disait Jinte Deprez alors que Devoldere avouait “nous étions devenus comme une machine trop bien huilée qui manquait de spontaneité”. A l’automne 2016, Casier fondait “Zimmerman” et sortait un album “The Afterglow”…De son côté, Jinte Deprez s’offrait une échappée  avec l’album “Running days” et une tournée (passant notamment par Stereolux/Nantes) sous le nom de J.Bernardt. Maarten Devoldere ne restait pas les bras croisés, se lançant dans l’aventure  Warhaus , sortant deux albums dont le second très beau ” Warhaus” composé en partie au Kirghizistan où il était allé chercher l’inspiration avec un style crooner rappelant Cohen, mais aussi Tom Waits voire Mark Lanegan. (Warhaus aussi est passé par Stereolux  Nantes en fin de printemps dernier).Michiel Balcaen (le batteur qui a remplacé Christophe Claeys)) lui même a sorti un E.P au printemps 2018 sous le nom de Rosenhal.Les musiciens se sont redécouverts dans ces expériences diverses, surprenant souvent les autres membres du groupe!

 

ll était temps de retrouver le groupe presqu’au complet, puisque la violoniste Patricia Vanneste a quitté Balthazar au printemps 2018. Tiis Delbeke est le nouveau membre, multi instrumentiste venu étoffer encore un peu plus Balthazar!”Fever” est un album qui marque le retour à plus de…légèreté et moins de mélancolie.Deprez souhaitait “un album moins sérieux” et plus de”fun”…Autant le dire tout de suite: mission accomplie!!Avec ce 4ème album, Balthazar montre qu’il sait explorer de nouveaux territoires à l’image du titre éponyme qui ouvre l’album : dès les 1ères notes de “Fever“, on comprend que Balthazar va nous embarquer pour une nouvelle et passionnante aventure: avec un clip très réussi, tourné aux Canaries (à Lanzarote) signé par le photographe Athos Burez, le titre sonne rock…  et groovy à la fois avec une ligne de basse qui va donner et dominer le ton/son  de l’album, quelques accents orientalisants, des choeurs impeccables et un parfum vocal de Other Lives mais en plus péchu!

 

 

Un album de 11 titres qui comporte beaucoup de perles.. On retrouve une très belle basse sur “Wrong faces” et “Whatchu Doin'”. “Phone number” est une vraie réussite qui nous rappelle Cohen. “Entertainment” montre que Balthazar peut se renouveler , même si ce titre , comme “Changes” peut dérouter les vieux fans. On retrouve le groove de ce nouvel album dans “I’m never gonna let you down again” agrémenté de petits solos de guitare. “Grapefruit”, très dansant, poursuit sur une voie groovy séduisante mêlant Cohen et accents orientaux ponctuée par des cuivres!. “Wrong vibration” fait partie de mes 4 titres préférés…Balthazar emprunte à…. Lou Reed, Cohen, Get Well Soon mais avec une énergie renouvelée et vivifiante et une identité qui s’affirme! L’album s’achève sur “Roller coaster” aux accents jazzy et le très beau “You’re so real‘, encore une perle! Un groove indéniable et un solo de sax qui nous promet de bons concerts ce printemps!

 

Pour ce 4ème album, Balthazar a fait fonctionner le collectif comme peut être jamais avant pour un “flow” addictif qui nous emporte dans son rock pop groovy agrémenté de nonchalance!

Balthazar démarre une tournée européenne en Février qui passera par Anvers le 8 Mars, et 6 dates française entre le 24 mars(Lille)  et le 3  Avril à Nantes/Stereolux ( nous y serons !!) en passant par le Casino de Paris le 25 Mars.

 

 

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!
Ziggy

Laisser un commentaire