Ritual Howls: mieux que le retour des Sisters of Mercy?

ZiggyPosté par

En Novembre 2017, c’était le 30ème anniversaire de l’album « Floodland » des Sisters of Mercy, album magnifique et groupe culte pour ma génération mais aussi pour tous ceux qui aiment le Rock Gothique/post punk..J’aurai sans doute l’occasion d’y revenir car, en Avril, cela fera 30 ans que j’ai assisté à un concert mémorable avec The Mission , All About Eve (ces deux groupes ayant eu des membres qui ont appartenu aux Sisters Of Mercy) et The Lords of The New Church (eh oui..quelle soirée de folie!!).

ritual-howls-600

RITUAL HOWLS…….l’éclectisme made in Detroit.

Aujourd’hui, Ritual Howls peut ravir tous les nostalgiques de ce groupe et de ce courant en produisant une musique de grande qualité qui vaut largement mieux qu’une copie des Soeurs de la Miséricorde….Le trio, de la « Motor city« , Detroit, comme Protomartyr et bien d’autres, est composé de Paul Bancell (chant et guitare), Chris Samuels (Synthés, boites à rythmes et samples) et Ben Sagimah (basse…et frère de Zachary Shigeto Sagimah, musicien electro talentueux de Detroit qui a aussi sorti , en 2013, un titre « Ritual Howl » sur son bel album « No Better Time than now »). C’est Paul Bancell qui écrit aussi princpalement les textes des chansons, inspiré par Lovecraft ou Edgard Poe et le cinéma; ses deux compères sculptent plutôt les sons, même si la lead guitare de Paul Bancell et sa voix, entre Nick Cave et Andrew Eldritch et ses intonations gothiques ajoutent une touche originale et unique aux Ritual Howls.

« Zemmoa », un des titres de « Turkish Leather »/ Ritual Howls 2014.

Leur 1er album éponyme parait en Mars 2013 (sur le label Urinal Cake Records) et reste assez confidentiel . En 2014, leur nouveau label Felte va permettre à Ritual Howls de sortir davantage de cette audience assez restreinte avec leur deuxième album « Turkish Leather« ….Atmosphère parfois lourde, reflet du rock industriel de la scène de Detroit qui ne peut oublier son glorieux passé. Cet album nous fait aussi rêver à des paysages pouvant être la bande son de quelques films dont on peut, en fermant les yeux,  imaginer les scènes au gré de sa fantaisie ou de son humeur du jour….Bancell a d’ailleurs, par exemple, écrit  » Final service » après en avoir eu des images dans la tête…

« Scatter the scars », un des très bons titres de l’album « Into the water »/  2016.

Le troisième album « Into the water » parait en 2016 et va me permettre la découverte du groupe . Très bel album sans faille et fruit d’un travail davantage collectif…..Là encore mélange de rock industriel gothique post punk et univers cinématographique pas forcément goth ( Bancell aime Bergman)…la palette du groupe est malgré tout beaucoup plus large que les classifications dans lesquelles on veut toujours plus ou moins caser les groupes, puisque on peut tout ausssi bien évoquer le côté « noise » voire « psyche-rock » pour refléter l’éclectisme de Ritual Howls. Le groupe aime d’ailleurs la scène de Detroit pour son éclectisme. Tout l’album mérite votre écoute pour son atmosphère à la fois noire, sensible et introspective. Parmi les nombreux titres que j’aime, le 1er  » Scatter the scars » est un peu plus … »fun » (?) et possède une tonalité originale: Je pense parfois alors , dans le phrasé notamment, à Thomas Cohen et son brillant album « S.C.U.M » de son ex groupe SCUM! D’autres titres sont plus post punk comme « Bound by light ».

« Park around the corner » en Live à Indianapolis/ Juin 2016

J’aime aussi  « Park around the corner » qui illustre bien la tonalité de l’album…titre qu’affectionne particulièrement le trio. « Going upstate » n’est malheureusement pas sur la version vinyle mais vous pourrez l’écouter en version digitale et une video en a été faite. (Ils font eux mêmes leurs videos!!). (voir et écouter ci dessous)

 

A noter que l‘E.P « Their body » sorti aux Etats Unis en Septembre 2017 va sortir en Europe le 19 Janvier…Préparez vous! Dégustation sans modération des 5 titres brillants que l’on peut déjà écouter sur le net… de « This is transcendence », très darkwave,  au très cinématographique « Blood Red Moon » (aux gimmicks western morriconiens) en passant par « A manifestation of time », à l’atmosphère inquiétante et à la ligne de basse post punk toujours aussi séduisante!

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!
Ziggy

Laisser un commentaire